Horreur et récitsUrbex

La terrible prison abandonnée de Moundsville

prison-abandonnee-moundsville

Auparavant, les prisonniers croyaient que les âmes de ceux qui mouraient entre les murs de la prison y restaient à jamais. Peut-être qu’ils n’avaient pas tort, car, même si le pénitencier de Moundsville est fermé, 998 meurtres et suicides y ont eu lieu. Avec ses 85 pendaisons et ses 9 électrocutions, la prison abandonnée de Moundsville est réputée comme étant l’un des endroits les plus hantés des États-Unis.

Lire aussi : La terrifiante prison abandonnée la plus célèbre du monde

L’histoire de la prison de Moundsville

Durant l’année 1863, lorsque la Virginie-Occidentale fit sécession de la Virginie, et il se trouvait qu’elle manquait d’institutions publiques, mais plus précisément de pénitenciers.

Pendant trois années, le gouverneur Arthur I. Boreman. a suggéré à l’Assemblée législative de construire une prison, en vain. En effet, le législateur voulait, dans un premier temps, les prisonniers dans d’autres États. En outre, il voulait que les prisons du comté soient utilisées.

© Library of Congress Prints

Suite à l’évasion de neuf détenus dans différentes prisons, en 1865, l’opinion publique se transforma en inquiétude générale. Par conséquent, la presse a sollicité les autorités compétentes afin qu’elles prennent des décisions pour remédier au problème.

Le 7 février 1866, l’Assemblée donna l’accord pour l’achat de dix acres de terre près de la petite ville de Moundsville. Cette dernière a hérité de son nom des nombreux tumulus que les Indiens Adena avaient laissés. Tout laissait penser que leurs défunts étaient enterrés là où la prison devait être construite, mais ce détail n’a dérangé personne.

Dix années après, durant l’année 1876, le pénitencier de Moundsville ouvrit ses portes. 251 détenus y sont directement incarcérés. Certains d’entre eux avaient participé à la construction de la prison et s’y retrouvaient à présent enfermés.

prison-moundsville-eclairs

Mais, même si l’établissement pénitentiaire était officiellement en activité, tout n’était pas encore terminé. Par conséquent, les travaux reprirent rapidement afin d’installer, par exemple, des ateliers de travail pour les détenus.

Un prisonnier au travail | La cellule type de la prison

Le déclin de la prison de Moundsville

En 1886, des inspecteurs de l’État furent une visite du pénitencier. Le constat était clair, dans la prison se trouvaient les pires scènes de tortures, pratiquées en toute impunité. L’un des colonels révéla que, peu avant l’inspection, le directeur de la prison M. John E. Peck, lui avait donné l’ordre de cacher tous les instruments de torture dont ils avaient fait usage.

Je suis allé là-bas, j’ai pris tous les fouets et les autres instruments mobiles de torture, puis je les ai cachés avant que les officiers n’arrivent.

Déclara le colonel.

Depuis qu’il était en fonction, le colonel avait vu des dizaines d’hommes battus d’une manière si brutale que regarder ce genre de choses lui était devenu insupportable. Craignant que le directeur ne le tue, le colonel avait tout de même supplié de nombreuses fois de stopper ces terribles pratiques. Mais, ses interventions n’ont pas plu au directeur qui lui a fait durement payer par la suite.

Les gardiens de la prison

Ce fameux colonel a également déclaré que deux prisonniers mouraient chaque mois suite à un traitement et des punitions cruelles.

Au cours des années suivantes, le nombre de détenus à drastiquement augmenté, causant une dégradation des conditions de vie. De ce fait, la prison de Moundsville est devenue l’un des lieux les plus violents des États-Unis.

Une prison largement surpeuplée

Au commencement des années 1930, plus de 2 000 détenus étaient enfermés et entassés dans seulement 840 cellules. Certains d’entre eux devaient dormir sur des matelas posés directement sur le sol. D’autres se voyaient dormir sur des lits de camp installés dans la bibliothèque de la prison. Ces conditions de vie ont déclenché beaucoup de bagarres et ont fait flamber l’épidémie de tuberculose qui augmentait depuis plus de 10 ans.

Le 10 juin 1931, nombreux sont les spectateurs autorisés à être présents pendant la pendaison de Frank Hyer. Mais, quand la corde se resserra autour de son cou, elle lui trancha la tête. Suite à ce terrible accident, l’administration pénitentiaire interdit au public de venir assister aux exécutions.

L’abandon de la prison de Moundsville

En 1986, la Cour Suprême de Virginie-Occidentale a décrété que la petite taille des cellules de la prison de Moundsville constituait une peine beaucoup trop cruelle. Neuf ans plus tard, suite à ces propos, la prison est définitivement fermée.

Les détenus furent alors transférés dans une nouvelle prison située dans le comté de Fayette. Une prison construite pour remplacer celle de Virginie-Occidentale.

prison-moundsville-2006
La prison en 2006 | © Tim Kiser

Pendant ses 119 années d’activité, la prison de Moundsville avait déclaré un grand nombre de décès. Cependant, ces registres avaient été si mal entretenus que le chiffre exact ne sera jamais connu. En effet, le nombre de détenus morts de vieillesse ou de maladie restait un mystère, mais les 998 meurtres et suicides ainsi que les 85 pendaisons, les 9 électrocutions recensés permettent de se faire une idée sur l’ampleur des drames.

La chaise électrique | © VitaleBaby

Actuellement, la prison de Moundsville est réputée comme étant l’établissement pénitentiaire le plus hanté des États-Unis. Des visites historiques y sont organisées en journée, des chasses aux fantômes y sont effectuées la nuit…

Donnez-nous votre avis !

Génial
4
Ému
3
J'adore
16
Intrigant
8
Lilian Sarrazin
Co-fondateur et rédacteur Les Lieux Abandonnés

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous aimeriez peut-être...