Lieux insolitesUrbex

La terrible maison de retraite abandonnée de Brownsville

Maison-de-retraite-abandonnee

L’hôpital de Brownsville était à l’origine un hôpital général qui desservait une ville minière et traitait principalement les cas de poumon noir. Lorsqu’un nouvel hôpital ultramoderne a été ouvert, il a été converti en maison de retraite. L’établissement a été cité pour de multiples violations graves du code, notamment des conditions insalubres, des carences dans le contrôle des infections, la négligence des patients. La maison de retraite abandonnée à ce jour renferme bien des secrets…

L’histoire de la maison de retraite de Brownsville

En 1908, le révérend E.M. Bowman, accompagné de quelques citoyens locaux et des professionnels de la santé, ont fait une proposition pour la construction d’un hôpital local. En effet, avant qu’il y ait de nombreux hôpitaux tout autour, en particulier dans une ville comme Brownsville, les patients voyaient un médecin local dans une très petite clinique. D’autres, avec des symptômes plus sévères, devaient voyager en train ou en bateau jusqu’à McKeesport ou Fairmont, qui sont à près d’une heure de route.

Maison-de-retraite-abandonnee
© Johnny Joo

L’hôpital doit soigner les blessés des accidents dans les mines de charbon, les fours à coke, les chemins de fer et autres entreprises industrielles, sans distinction de race, de secte ou de croyance.

Règle que stipulait la charte, en 1908.

En 1914, bien que la construction ne soit pas encore définitive, l’hôpital ouvre ses portes aux patients. Plusieurs collectes de fonds ont été organisées pour soutenir la construction de l’hôpital, la première a rapporté 10 000 $. Une deuxième campagne de financement a fourni à la ville de nombreux crédits gouvernementaux ainsi que 32 000 $.

Finalement, sa construction s’achève en 1916, alors que l’hôpital avait déjà admis des patients depuis deux ans.

Fermeture et abandon de la maison de retraite

Le 5 juin 1965, un tout nouvel hôpital général de Brownsville a été construit sur Simpson Road. Au cours de cette même année, l’ancienne propriété avait été achetée par Frank Bock, qui avait rénové le bâtiment pour en faire une maison de retraite. Les conditions de vie des résidents étaient totalement négligées, de même pour leur santé ou encore les traitements qu’ils devaient prendre.

Maison-de-retraite-abandonnee
© Johnny Joo

En 1977, il restait à peine 42 lits occupés. La situation financière de la ville s’est dégradé et les années sont passées.

Maison-de-retraite-abandonnee
© Johnny Joo

L’année 1985 marque l’abandon total de la terrible maison de retraite. L’établissement n’est plus qu’une ruine, dont les sols et les murs sont totalement délabrés mais où la sensation d’une certaine présence se fait ressentir. Les passionnés d’Urbex le caractérisent comme l’un des lieux abandonnés les plus effrayants qu’ils aient pu visiter…

Maison-de-retraite-abandonnee
© Johnny Joo

Donnez-nous votre avis !

Génial
9
Ému
6
J'adore
9
Intrigant
20
Lilian Sarrazin
Co-fondateur et rédacteur Les Lieux Abandonnés

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous aimeriez peut-être...