Lieux insolitesUrbex

Nara Dreamland : un incroyable parc d’attraction abandonné au Japon

Nara Dreamland est un parc d’attraction abandonné Japonais. Situé dans la banlieue d’Osaka, il ouvre ses portes en 1961. Malheureusement, l’avenir du parc Nara Dreamland a été interrompu, voici son histoire.

La création du parc de Nara Dreamland

©Romain Veillon | romainveillon.com

La construction du parc d’attraction débute au début des années 1950. Kunizu Matsuo, homme d’affaires japonais et président de la Matsuo Entertainment Company est à la tête de Nara Dreamland. C’est à la suite d’un voyage aux États-Unis dans lequel Kunizu Matsuo visite un parc Disneyland à Anaheim qu’il décide de le ramener au Japon. Il rentra donc en contact avec Walt Disney et de nombreux ingénieurs afin de travailler ensemble sur la réalisation du futur parc d’attraction. Cependant, vers la fin de la construction, Matsuo et Disney eurent des mésententes sur les droits d’utilisation des personnages cultes de Disney. De ce fait, l’idée de Nara Disneyland a été abandonnée et la création de mascottes et de marques commerciales propres au parc s’en est suivi.

L’ouverture du parc Nara Dreamland

©Jordy Meow | jordymeow.fr

Le 1er juillet 1961 marque l’ouverture au public de Nara Dreamland. L’entrée du parc a été conçue pour ressembler parfaitement à Disneyland. Ran-chan et Dori-chan, deux enfants habillés en gardes en peau d’ours, étaient les mascottes. Le succès du parc est arrivé rapidement. En effet, les visiteurs adoraient y aller car c’était la chose la plus proche qu’ils pouvaient obtenir sans se rendre aux États-Unis. À son apogée, le parc avait 1,7 million de visiteurs par an.

Le déclin du parc

©Romain Veillon | romainveillon.com

La diminution du nombre de visiteurs commence en 1983. Une diminution qui s’explique par la création d’un Disneyland à Tokyo. Depuis l’ouverture de ce nouveau parc, qui est en accord avec Walt Disney, le nombre de visiteurs de Nara Dreamland ne cesse de baisser car l’intérêt se porte plus sur le Disneyland original. Cet évènement marque le début du déclin de Nara Dreamland qui perd 700,000 visiteurs en seulement 1 an. Par manque de financement, le parc est racheté par la chaîne de supermarché Daiei en 1993.

Une accentuation de la concurrence

©Romain Veillon | romainveillon.com

En 2001, Universal Studios Japan et Tokyo DisneySea ouvrent à environ 40km de Nara Dreamland. Un coup dur pour le parc qui voit la fréquentation de ses visiteurs annuels chuter à 400 000. En 2004, suite à ces nouveaux entrants dans le marché des parcs d’attractions japonais, Nara Dreamland perd en qualité : certains magasins du parc ferment et des attractions commencent à rouiller.

Fermeture et abandon du parc

©Romain Veillon | romainveillon.com

Le 31 août 2006, le parc ferme ses portes. Depuis ce jour, il est à l’abandon pour le bonheur des passionnés d’exploration urbaine. Suite à l’incapacité pour payer ses impôts fonciers, le propriétaire de Nara Dreamland a dû donner la propriété au gouvernement de la ville de Nara. C’est en 2013 que ce même gouvernement met le parc d’attraction abandonné aux enchères, mais aucune offre n’est faite. Les enchères se concluent en 2015 lorsqu’une société immobilière située à Osaka, SK Housing, acheta le parc d’attraction abandonné avec une offre de 730 millions de yen. En octobre 2016, un journal japonais a rapporté que SK Housing avait commencé le processus de démolition du parc Nara Dreamland.

Voici quelques photos du parc d’attraction abandonné Nara Dreamland qui a été rattrapé par le temps.

©Romain Veillon | romainveillon.com
©Romain Veillon | romainveillon.com
©Romain Veillon | romainveillon.com
©Romain Veillon | romainveillon.com
©Romain Veillon | romainveillon.com
©Romain Veillon | romainveillon.com

Donnez-nous votre avis !

Génial
52
Ému
32
J'adore
55
Intrigant
32
Lilian Sarrazin
Co-fondateur et rédacteur Les Lieux Abandonnés

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous aimeriez peut-être...